Les assises de différents et compétents

Publié le par GUIT du Château Bellevue

Les assises de différents et compétents

Le Monde n’est ni Majuscule, ni Minuscule

 

Ces trois jours nous ont apporté que de bonnes choses, riches en rencontres et savoir faire.

Avec des réunions qui nous ont fait comprendre combien le monde des personnes handicapées a bien évolué : sur la confiance, le handicap et le travail. Que beaucoup de chemin a été fait pour cela, avec des personnes qui se donnent énormément pour arriver à les faire accepter dans le monde du travail en milieu « ordinaire », comme en entreprise, grandes surfaces, ou autres.

Comprendre que la personne handicapée donne autant que les autres.

En France, comme à l’étranger (Espagne, par exemple), grâce à des échanges riches et variés, nous avons retenu que faire confiance aux personnes en situation d’handicap est très dur. Surtout pour les laisser aller à l’autonomie et prendre leur envol vers la vie extérieure.

Les ateliers qui nous ont beaucoup appris en échange, partagent des idées avec les personnes handicapés et des éducateurs, moniteurs et directeurs, merveilleux avec nous.

Grand coup de chapeau à toi, Hervé, pour ces trois jours et cette belle partie de Chistera et sa Ola, bien appréciée par beaucoup.

Tu es top, Merci

Les assises de différents et compétents

L’hébergement à Biarritz et les Assises

 

L’ESAT Château Bellevue nous a trouvé un petit coin douillet pour dormir. Ce camping nous a accueillis avec charme. Un petit paradis avec ses chalets, tentes tipis et mobil home. Arrivée à destination, l’IME et La virginie nous attendaient pour la réservation des chalets. Une fois installés avec nos bagages, nous partons pour Biarritz à notre journée rencontre.

Nous avons retenu avec émotion le parcours de Ludovic, rentré jeune à l’IME puis en fin d’école à l’ESAT. Entre temps, il demande à faire un stage. « Tu veux quoi ? Le faire en poissonnerie ? »

Après une demande faite chez Carrefour, il fait son stage 15 jours, puis 6 mois. Quand l’ESAT vient le chercher, le directeur change de visage … « Non, il reste. Ludovic ne repart plus à l’ESAT. Je suis trop content de lui, alors je le garde. A vous de faire le reste. J’ai confiance, il se défend trop bien. »

Ludovic ne s’attendait pas à une pareille réponse du directeur de Carrefour. Pour lui, c’est du bonheur et de la joie mais surtout une victoire sur son Handicap !

Ludovic était fier de nous raconter son parcours.

N’oublions pas Françoise avec un CAP en poche qui veux devenir Maman. Tout comme l’histoire de l’aveugle qui a appris son chemin tout seul et au bout une grande surprise pour l’ESAT. Comment il a fait pour y arriver ? Mystère … comme quoi,  même aveugle, on peut y arriver !

Ecrit par Christine Sarthou pour le groupe

Mise en page par jérôme du GUIT

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article