Travailleurs handicapés ?

Publié le par Bellevue foie gras

Qu'est ce qu'un travailleur handicapé ?

Un travailleur handicapé est un travailleur reconnu comme handicapé par la COTOREP.

Qu’est ce que la COTOREP ?

La loi d'orientation de 1975 a créé, dans chaque département, sous l'autorité du Préfet, une commission technique d'orientation et de reclassement professionnel, plus généralement désignée sous le sigle COTOREP.

Chaque COTOREP comporte deux sections :

  • la première section reconnaît la qualité de travailleur handicapé, évalue la capacité professionnelle, se prononce sur le reclassement et oriente vers une filière professionnelle appropriée ;
  • la deuxième section évalue le taux d'incapacité, décide de l'attribution de la carte d'invalidité, des allocations et, s'il y a lieu, oriente la personne handicapée vers un établissement spécialisé d'accueil ou de soins.

Selon la gravité du handicap, le travailleur handicapé appartient alors à l'une de ces trois catégories :

  • catégorie A - handicap léger ou temporaire. Le handicap permet d'escompter une adaptation satisfaisante au travail dans un délai maximum de deux ans ;
  • catégorie B - handicap modéré et durable entraînant une limitation permanente de l'adaptation professionnelle ;
  • catégorie C - handicap professionnel grave et définitif nécessitant un aménagement important du poste de travail.

La première section de la COTOREP décide de l'orientation du travailleur handicapé :

  • soit vers le milieu ordinaire de travail ;
  • soit vers une formation professionnelle ;
  • soit vers une structure de travail protégé (atelier protégé, centre d'aide par le travail, centre de distribution de travail à domicile).

Publié dans L'handicap

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mireille, CLCV34 19/03/2006 12:01

Nous avons une soi-disant travailleuse handicapée qui travaille avec nous dans l'association... et qui m'a ouvert les yeux sur la question d'une autre façon.Cette dame atteinte d'une grave maladie a été obligée de laisser son travail de coiffeuse, à un moment où elle ne pouvait plus se lever. Mais la volonté, l'efficacité, le dynamisme de cette personne en remontreraient à beaucoup de soi-disant valides...J'ai été horrifiée par son témoignage vis-à-vis de l'embauche chez d'autres patrons, un peu moins ouverts que nous pouvons l'être. Même avec les incitations de l'AGEFIPH, les aides à l'emploi, les amendes, les patrons préfèrent avoir recours à des valides...Je comprends que la concurrence est rude, un patron doit s'entourer des personnes les plus résistantes. Mais vraiment, cette personne, c'est la résistance faite femme... des fois, je comprends pas.Tout ça pour dire bravo à votre travail :o)